Emmanuel Provost : tout l’art de gérer la crise de la quarantaine

See on Scoop.itLille Art FAir devient ART UP

« J’ai fait une grosse crise de la quarantaine. » Il n’a pas voulu dire combien ça lui a coûté mais, pour ses 40 ans, le gaillard s’est fait un beau cadeau : il s’est payé une galerie d’art. Pas n’importe où : rue Voltaire, dans le Vieux-Lille. Emmanuel Provost a 45 ans cette année. On sait pas mal de choses sur le personnage public : il est collectionneur d’art, patron de galeries (la New Square Gallery, rue Voltaire, l’Urban Square Gallery, rue Esquermoise, et une dernière, dédiée à l’art premier, rue Royale), et celui qui fait venir, parmi d’autres, JonOne à Lille. On en sait moins sur l’homme.

 

 

See on www.lavoixdunord.fr

À propos de vincentlavandier

Consultant communication, spécialiste des Relations Publiques/Presse on line ou off line. S'intéresse à la Haute Fidélité et à la musique classique contemporaine... Voir tous les articles par vincentlavandier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :