CD : Kanae Endo – Récital Américain

See on Scoop.itMusique classique contemporaine

La jeune pianiste japonaise Kanae Endo, qui a longtemps, par goût, étudié en France (elle est la dernière élève de notre regrettée France Clidat, disparue en mai dernier) a choisi trois compositeur classiques américains, Gottschalk, Villa-Lobos et Ginastera, pour un récital à la saveur sud-américaine. Le néo-orléanais Louis Moreau Gottschalk étant de culture caribéenne autant qu’hispano-américaine. C’est par lui que commence ce récital avec cinq morceaux de piano, dont le fameux «Le Bananier, chanson nègre » qui termine sa trilogie « Bamboula » que les plus audacieux des musicologues considèrent comme un précurseur du ragtime et donc l’extrémité absolue des racines du jazz, puisqu’elle est censée rendre compte des bamboulas que les esclaves noirs jouaient à Congo Square, aujourd’hui square Louis-Armstrong.C’est par lui que commence ce récital avec cinq morceaux de piano, dont le fameux «Le Bananier, chanson nègre » qui termine sa trilogie « Bamboula » …

See on www.on-mag.fr

À propos de vincentlavandier

Consultant communication, spécialiste des Relations Publiques/Presse on line ou off line. S'intéresse à la Haute Fidélité et à la musique classique contemporaine... Voir tous les articles par vincentlavandier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :